Le Pont d’Avignon ou l’histoire des Sade en terre pontificale

In:

Il était une fois… Laissez nous vous raconter une histoire ! Celle du pont Saint-Bénezet à Avignon, vous savez ce pont d’Avignon où « on y danse, on y danse » comme le rappelle cette vieille chanson française. Et quel rapport avec Sade… ?

L’histoire raconte qu’un jeune berger du nom de Bénezet eu une apparition divine. Il lui fut demandé d’aller construire un pont sur le Rhône à Avignon. Il faut rappeler qu’aucun pont sur le fleuve n’existait alors réellement entre Lyon et la mer !

Le petit Bénezet commença la construction du pont sur quelques vestiges romains. Et c’est un certain Louis de Sade, préfet ou gouverneur de la ville, qui finança la première arche en 1177 : piles en pierre et tablier en bois. C’est pourquoi, si vous passez à Avignon, allez voir sous la première arche du pont, vous trouverez les armes de la famille de Sade : un blason avec une étoile à 8 raies et la « signature » de Louis de Sade : un L et un S entrelacés.

Ce pont majeur sur le Rhône connut bien des vicissitudes puisque le fleuve le détruisit plusieurs fois.

La famille de Sade fût toujours présente pour financer sa reconstruction. Ainsi Raymonde Garcin, épouse de Hugues de Sade (qui s’illustra pendant les croisades), légua une grande partie de ses habits pour financer la reconstruction d’une arche en 1298. Il faut dire que ces habits devaient être splendides car les Sade étaient déjà reconnus comme les créateurs les plus doués pour les habits d’apparat d’Avignon (et qu’ils firent d’ailleurs le bonheur des papes en Avignon…)

Au fur et à mesure des années et des siècles de nombreux Sade financèrent à nouveau le pont après chaque destruction… sans doute aussi parce qu’ils détenaient de lucratifs droits de passage sur le Rhône.

Il faut dire aussi que le pont d’Avignon était un ouvrage stratégique entre le royaume de France et les Etats pontificaux, le roi de France n’hésitant pas à faire pression pour l’élection de « son » pape en « installant » son armée face au Palais des papes de l’autre côté du pont…!

Certains Sade furent d’ailleurs tués en protégeant le pont et la propriété du Rhône lors de combats ou de guerres de souveraineté. C’est ainsi que l’histoire du Pont d’Avignon est étroitement liée à celle de la famille de Sade.

Le revoir désormais reconstruit, virtuellement, est donc un plaisir historique … que nous sommes heureux de partager grâce cette reconstitution 3D des équipes du Grand Avignon et du CNRS :

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someoneShare on Google+

Leave a Comment